Qu'est ce qu'une clinique juridique

Publié le 25 mars 2019 Mis à jour le 9 avril 2019

Entre vocation pédagogique et vocation sociale, les cliniques juridiques sont un lieu de formation et de démocratisation de l’accès au droit.

Historique des cliniques juridiques


Naissance aux Etats-Unis

Les cliniques juridiques ou Law clinic, sont apparues fin XIXe - début du XXe siècle en Amérique. A l’initiative de deux enseignants chercheurs, qui souhaitaient élargir l’enseignement du droit à l’observation sur le terrain.
Au début du XXe siècle, les étudiants s’intéressent à la pratique de leur matière, et l’on recense plusieurs embryons de cliniques juridiques, tel le legal aid dispensary , dont le premier a été créé par des étudiants de l’université de Pennsylvanie dès 1893.
Ce n’est qu’après la deuxième guerre mondiale que les Facultés de droit ont mis réellement en application des cliniques juridiques dans le cadre de la formation universitaire. Celles-ci se présentent comme des structures intégrées à un programme d’enseignement. Aujourd’hui, pratiquement chaque Law School américaine dispose de sa propre Law Clinic, et souvent de plusieurs.


Lexique

L’utilisation du mot « clinique » vient du vocabulaire médical. Il est utilisé pour définir un type d’enseignement d’observation et de pratique, au cours duquel les étudiants sont directement en contact avec les patients.


Objectif des cliniques

La clinique a une double vocation pédagogique et sociale. Concrètement, elle propose un accueil et assure une information juridique gratuite auprès de populations défavorisées, qui souvent ignorent leurs droits. Les justiciables confient leurs problématiques, qui sont prises en charge directement par les étudiants en Faculté de droit qui sont supervisés et encadrés par leurs enseignants et des avocats. Les étudiants répondent en apportant une information sur le droit applicable et les éventuelles démarches possibles pour le demandeur. Ainsi les étudiants approfondissent leur formation par l’expérience de cas concrets.


Essor des cliniques juridiques

Depuis les années 70, les cliniques juridiques, intégrées aux programmes universitaires en droit, de la Licence au Master, se sont multipliées dans le monde anglo-saxon. Puis progressivement, les cliniques se sont développées à d’autres états en Afrique, en Asie et récemment en Europe et en France. Les Universités ont compris l’intérêt de professionnaliser la formation des étudiants, et de compléter l’enseignement théorique du droit par sa pratique dans un contexte réel. En même temps, ces cliniques permettent un accès au droit plus simple et une justice accessible pour tous les citoyens.